Exposé sur le Tigre

Exposé sur le Tigre

Le Tigre est un animal aussi mythique que mystérieux. Les nombreuses légendes ont beaucoup joué à sa réputation d’animal mangeur d’hommes. Cependant, outre le fait d’être une bête légendaire, le Tigre est avant tout l’un des plus puissants prédateurs du règne animal.

Son sens profond pour la dissimulation, son habilité à surprendre, sa grande ténacité ainsi que sa détermination sont les qualités qui font de ce félidé un redoutable chasseur ! Quand un Tigre fait son fameux rugissement c’est toute la jungle qui tremble. Il suffit d’écouter le cri des animaux annonçant la présence du félin pour ressentir la panique de la faune toute entière.

Originaire d’Inde, le Tigre « Panthera Tigris Tigris » plus connu sous le nom de Tigre du Bengale est la première espèce de Tigre ayant existé. Toujours en vie, son territoire se situe en Asie de l’Est, il s’étend du sous continent Indien à la Birmanie en passant par le Népal et le Bhoutan.

Aujourd’hui il resterai environ 2500 Tigres du Bengale à l’état sauvage, ce qui fait de cette espèce la plus représentée parmi les 6 encore en vie. De ce fait, si vous êtes déjà aller dans un zoo il y a de fortes chances pour que les Tigres que vous ayez vus soient originaires du Bengale. Cette espèce est la plus courante et la plus facile à « capturer ».

Suite à cette brève introduction, nous allons vous présenter le plus grand des félins sous toutes ses formes. Prêt à plonger en pleine jungle sauvage ?

Les caractéristiques du Tigre

1) L’aspect physique du félin

Tigre au repos

Le Tigre n’a pas la réputation du prédateur redoutable qu’on lui connaît tant par hasard. Sa constitution physique ainsi que ses gênes sont expressément taillés pour la chasse au gros gibier. Tout d’abord, il possède de puissantes canines pouvant mesurer jusqu’à 9cm. Ces poignards, aussi tranchants que des lames de rasoirs, sont l’arme idéale pour venir à bout d’une proie plus grande !

La morsure du Tigre a une puissance qui s’élève à 500kg/cm², soit une force de broyage encore plus puissante que celle du Lion ! Cela lui permet, entre autre, de pouvoir briser la colonne vertébrale de ses victimes en un croc.

À cela s’ajoute des griffes acérées que le Tigre prend soin d’aiguiser chaque fois qu’il le peut. Celles-ci étant crochues, elles lui permettent de s’accrocher à ses proies pour ne plus jamais les lâcher !

Le Tigre a une force de traction égale à celle de 30 hommes ! C’est ce qui explique sa capacité à pouvoir transporter ses proies sur des centaines de mètres afin de trouver un endroit tranquille où les dévorer. Grâce à cette force, il peut même soulever dans sa gueule des porcs allant jusqu’à 170 kilos !

Mais en plus de cet arsenal meurtrier, il possède une force d’adaptation assez incroyable pour un animal de ce type. De la jungle luxuriante, aux steppes chinoises en passant par la toundra sibérienne aucun environnement ne résiste au Tigre. C’est en grande partie grâce à ses talents de chasseur que ce félidé a réussi à s’adapter à des milieux presque opposés.

Cependant, en fonction de l’habitat dans lequel il évolue, celui-ci a connu de nombreuses transformations concernant sa taille, sa fourrure, mais aussi sa couleur. C’est ce qui explique la classification du Tigre en différentes espèces, s’élevant au nombre de 9, dont 3 d’entre-elles qui se sont malheureusement éteintes à cause des exactions de l’Homme.

Nous vous présenterons ces sous-espèces et leurs particularités dans la suite de l’article.

2) Un comportement bien particulier

tigresse et son petit

On ne surprendra personne en vous disant que le Tigre est un animal solitaire. Mais ce comportement est bien plus complexe et nuancé qu’on ne pourrait le croire à première vue. Tout d’abord, la Tigresse vit avec ses petits jusqu’à l’âge de 3 ans environ, âge après lequel ils deviennent adultes et peuvent chasser seuls. Mais durant cette période où la mère subvient à leurs besoins, on peut observer des attaques en groupe. Bien-sur outre cette exception, le Tigre reste l’exemple parfait de l’animal solitaire.

Ce comportement pourrait s’expliquer par l’environnement dans lequel il évolue. En effet, les forêts épaisses et les hautes herbes des prairies ne sont pas des lieux propices pour une chasse en groupe. Le manque de vision dans ces zones de chasse font que les actions en coopération sont presque impossibles.

De plus, l’habitat du Tigre est par nature moins riche en proies que celui du lion par exemple, ce qui explique pourquoi le Roi de la savane chasse en groupe alors que le Roi de la jungle œuvre seul. Le partage de la nourriture engendrerait inévitablement une compétition sanglante au sein de l’espèce.

Le plus grand des félidés a une particularité qui lui est bien propre : c’est un amoureux de l’eau ! Chose assez surprenante pour un félin, mais il s’avère que le Tigre soit un excellent nageur. Cette compétence lui permet de surprendre ses proies par une attaque aquatique. Décidément il n’y a pas un terrain où le Tigre n’excelle pas !

Concernant l’hygiène, de par son appartenance à la famille des félins, le Tigre se veut extrêmement propre. Après une attaque, il nettoie minutieusement chaque tâche de sang sur son corps avec sa langue rappeuse. Le grand félin n’urine et ne défèque jamais dans l’eau car il a conscience de s’hydrater avec cette même eau. Ce qui n’est absolument pas le cas des cerfs ou des animaux de bétail qui font leurs besoins dans l’eau sans aucune gêne. D’une manière générale, le Tigre se sert plus de l’eau pour se rafraîchir plutôt que pour se laver. Car même si son pelage se raccourcit en été pour résister à la chaleur, les températures aux alentours des 40 degrés peuvent très vite devenir insupportable.

Comme dit précédemment, la Tigresse fait exception à la règle du « Tigre solitaire » car elle passe une partie de sa vie avec ses petits. Après une chasse qui s’est avérée fructueuse, celle-ci laisse d’abord manger ses enfants et se contente uniquement des restes. Ce comportement traduit l’existence d’un véritable instinct maternel chez la maman Tigre, instinct qui n’est pas présent chez la lionne par exemple.

3) La Reproduction du Tigre

Tigre reproduction

Concernant la sexualité, les Tigres atteignent leur maturité sexuelle à l’âge de 3 ans et commence à copuler vers les 4 ans. La reproduction peut avoir lieu toute l’année, mais il existe certains pics reproductifs en fonction des zones géographiques.

Lorsque la femelle et le mâle se rencontrent, un jeu de séduction se met en place. Ils se mordillent la gueule et se frottent l’un à l’autre en signe d’affection. Une fois que la Tigresse est prête, l’accouplement peut commencer. Un couple de Tigres copule plusieurs fois par jour sur une période de 2 à 3 jours. L’accouplement, d’une durée de 20 secondes en moyenne, peut se répéter jusqu’à 30 fois dans une journée ! Suite à cela, la femelle met au monde une portée de 3 tigreaux en moyenne.

Cependant la mortalité infantile des jeunes Tigres est très élevée : de l’ordre de 30 % la première année. Les raisons sont multiples mais la plus récurrente est l’infanticide, principalement commis par un Tigre mâle voulant récupérer le territoire de son père. La Tigresse met donc au monde beaucoup de petits au cours de sa vie, la reproduction pouvant recommencer juste après l’accouchement. La croissance des petits est très rapide et la mère élève seule ses enfants.

Cette particularité permet au Tigre de vite recouvrer ses populations, c’est pourquoi aujourd’hui malgré la destruction de son habitat, celui-ci arrive à survivre tant bien que mal. Une fois le cycle reproductif terminé, le mâle abandonne la Tigresse et retourne à sa vie solitaire.

Venez vous inspirer du la grandeur du Tigre en jetant un coup d’œil à nos T-Shirts⤵️

Collection T-shirts Tigre

Le Fauve rayé est un redoutable chasseur

1) Une discrétion à toute épreuve

Tigre camouflage

La première chose à laquelle les gens associent le tigre est la discrétion, presque surnaturelle chez lui. Et ils ont bien raison, le Tigre, en plus d’être une bête surpuissante, est aussi un redoutable chasseur silencieux. Cette créature impressionnante possède un camouflage taillé sur-mesure pour son environnement.

Voir les rayures de son corps se glisser à travers le feuillage tel un fantôme doit être une expérience inoubliable ! Contrairement aux apparences, sa couleur orangée est un super avantage qui lui permet de se fondre dans les herbes sèches, alors que ses rayures noires se confondent avec l’ombre des plantes.

Grâce à son camouflage et son mode de chasse solitaire, le Tigre peut entreprendre des attaques surprises fulgurantes. Une fois qu’il a aperçu une proie, il approche discrètement sans se faire repéré. Dès qu’il est au plus près de celle-ci, il bondit de toutes ses forces sur sa cible. Cette dernière n’a même pas le temps de voir d’où vient l’attaque, qu’une bête féroce de 250 kg s’abat sur elle.

Mais attention, une attaque de ce type n’est pas aussi facile qu’on peut le croire. Le Tigre est un animal extrêmement patient qui attendra toujours le meilleur moment pour attaquer. C’est pourquoi il peut préparer son assaut pendant 30 minutes avant même d’attaquer.

Une fois son festin obtenu, il ne se relâche pas pour autant et continue d’être aussi discret qui le peut. C’est pourquoi il mange son repas dans le silence le plus complet, le seul bruit pouvant provenir des craquements d’os broyés !

2) Des sens très développés

Vision du Tigre

Comment ce tueur né pourrait-il être aussi redoutable sans des sens ultra-développés ? Son efficacité à la chasse dépend énormément de son ouïe, bien plus que de sa vision ou de son odorat.

L’oreille du Tigre est sur-développée, chose que les chasseurs ont appris à leur dépend. En effet, il s’est avéré que le félin pouvait entendre la respiration d’un chasseur à l’intérieur même d’une cachette. Le seul petit bruit métallique le faisant immédiatement détalé par peur de se faire abattre. Il privilégie son ouïe aux autres sens surtout et parce que les forêts dans lesquels il vit ne lui permettent pas d’avoir une vision ouverte à longue distance.

Concernant sa vue, elle se montre très efficace particulièrement la nuit. Le grand félin a du mal à voir un animal immobile, cependant il peut capter le moindre mouvement de queue ou d’oreille. Cette capacité, très efficace durant les chasses nocturnes, couplée à sa vision de nuit lui permet de se repérer dans le noir le plus complet. Comme dit précédemment, le Tigre voit dans le noir comme la grande majorité des félins. Mais cela ne s’arrête pas là, il a la meilleur vision nocturne de toute la famille des félidés, rien que ça !

Parce que l’animal a une vision et une ouïe très développées, son odorat devient secondaire à la chasse. Il s’en sert plus pour repérer le territoire des autres Tigres, mais aussi pour savoir si une femelle en chaleur n’est pas loin.

3) Une chasse raisonnable

Tigre en chasse

Contrairement aux idées reçues, le Tigre n’est pas un animal sanguinaire qui tue tout sur son passage. Tout d’abord ce dernier tue toujours de la même manière, il mord ses victimes au cou et les secoue dans tous les sens pour leur briser la colonne vertébrale. On est loin du cliché du Tigre buveur de sang, celui-ci préfère rester efficace et tuer le plus vite possible.

S’ajoute à cela le fait que le Tigre ne tue jamais gratuitement, son instinct de prédateur se mettant en route dès que la faim se fait ressentir. Il n’est pas rare de voir passer un Tigre à côté de grands troupeaux avec une indifférence la plus totale. Dans ces cas là, on a toujours constaté que le Tigre avait manger un repas très copieux la veille et n’avait donc pas besoin de se nourrir.

Cependant le Tigre est un animal territorial, cela signifie que si un autre prédateur ne respecte pas son territoire, il peut l’attaquer. C’est ce qui explique en grande partie les attaques de Tigre envers l’Homme. Ces derniers s’étant presque à chaque fois installés sur le territoire du grand félin.

Même dans sa manière de manger le Tigre est très raisonnable, il ne dévore jamais sa proie en 1 fois. Après l’avoir tuée, il en mange une partie directement puis attends un petit moment avant de la manger petit à petit à intervalle régulier. La proie moyenne faisant environ 150kg pour 60kg de viande, cette dernière sera totalement dévorée en 2 jours. Soit près de 30kg de viande par jour ! Ses besoins en viande allant de 10 à 15kg par jour, le Tigre passe généralement la troisième journée à se reposer.

Carnassier dans l’âme, le félidé se nourrit uniquement de viande. Il privilégie les animaux de grande taille mais peut se nourrir de plus petites bêtes, comme les singes par exemple. Côté proie le Tigre n’est pas difficile, tout ce qui peut se manger est une potentielle victime, sachant que son régime alimentaire de base se compose surtout de chitals et de sambars. Mais il n’est pas rare de le voir s’attaquer à des crocodiles et même à des ours quand il ne trouve pas d’ongulés sur son territoire.

Si vous voulez devenir aussi puissant que le grand Tigre, alors c'est le moment d'aller voir nos Sweats⤵️

Collection sweats Tigre

Les différentes espèces de Tigres

1) Les 9 sous-espèces

les espèces de tigre

Les 6 encore en vie :

Tigre du Bengale ou « Panthera tigris tigris »

Tigre du Bengale

C’est l’espèce référence de toutes les autres sous-espèces. Il possède des rayures noires relativement espacées, comblées par un pelage brun orangé. Ce Tigre se situe principalement dans la partie sud de l’Inde, mais on le trouve aussi au Népal, au Bhoutan, au Bangladesh et dans le sud de la Chine. C'est l’espèce du Tigre la plus connue et la plus répandue.

Tigre de Sibérie ou « Panthera tigris altaica »

Tigre de Siberie

C'est la plus grande espèce de Tigre connue à ce jour. Son pelage s’étant adapté aux milieux neigeux, est devenu pâle avec des rayures brunes. Connu aussi sous le nom de Tigre de l’amour, les mâles de cette espèce possèdent une épaisse touffe de poils blancs autour du cou. Ses populations s'étendent sur la Mandchourie, le Nord-Est de la Chine et l’Est de la Russie.

Tigre de Chine méridionale ou « Panthera tigris amoyensis »

Tigre de Chine

De taille assez petite, ses rayures sont écartées et très courtes. Cette sous-espèce est en danger d’extinction, on a perdu la trace des derniers tigres sauvages. Il se pourrait que les derniers ressortissant de l’espèce se situent dans une réserve au sud de la Chine. Le gouvernement chinois tente, tant bien que mal, de sauver les ultimes Tigres chinois.

Tigre d'Indochine ou « Panthera tigris corbetti »

Tigre d'Indochine

Tout comme le tigre chinois, celui-ci possède aussi une taille relativement petite. Il est de couleur foncée, avec des rayures très fines. Son territoire se situe en Thaïlande, au Cambodge, au Vietnam et aux frontières des pays voisins.

Tigre de Malaisie ou « Panthera tigris jacksoni »

Tigre de Malaisie

C’est une espèce sur laquelle nous avons encore très peu d’informations aujourd’hui. Sur les photos de cette espèce on constate une grosse ressemblance avec le tigre d'Indochine. Comme son nom l’indique, le Tigre de Malaisie évolue principalement sur le territoire Malaisien.

Tigre de Sumatra ou « Panthera tigris sumatrae »

Tigre de Sumatra

Ce Tigre est la plus petite espèce encore en vie. Son pelage est très foncé avec des rayures doubles, fines et rapprochées. Les mâles, tout comme le Tigre de Sibérie, ont la particularité de posséder une touffe épaisse de poils autour du cou. Ce grand félin ne se trouve que sur l'île de Sumatra.

Les 3 espèces éteintes :

Tigre de la Caspienne ou « Panthera tigris virgata »

Tigre de la Caspienne

Espèce éteinte au début des années 70, ce Tigre avait une taille assez grande, avec un ventre entièrement blanc. Aujourd’hui les clichés de ce félin sont très rares. Le territoire du tigre de la Caspienne s'étendait sur l’Iran, l’Afghanistan, la Mongolie et la Turquie.

Tigre de Java ou « Panthera tigris sondaica »

Tigre de Java

Le dernier Tigre de Java a été aperçu en 1972 et a malheureusement entièrement disparu dans les années 1980, suite à la destruction de son habitat naturel. Il ressemblait au tigre de Sumatra et n’existait que sur l'île de Java. C’est une espèce endémique qui a donc disparu de la terre.

Tigre de Bali ou « Panthera tigris balica »

Tigre de Bali

Ressemblant fortement au tigre de Sumatra, il était très peu connu des scientifiques au moment de son extinction dans les années 1930. On ne le trouvait que sur l'île de Bali. Sa disparition est en partie du à la petite taille de l’île qui, d’après les autorités, ne permettait pas une cohabitation entre l’Homme et le Tigre.

2) Les fausses espèces de Tigres

Le Tigre blanc ou Tigre blanc royal

Tigre blanc royal

Contrairement aux idées reçues le Tigre blanc n’est pas un Tigre sauvage vivant dans la neige. La couleur de son pelage provient d’un problème génétique lui conférant cette couleur blanche si connue. Ce félin possède une taille plus grande que les autres Tigres, un nez tacheté, ainsi que des yeux d’un bleu azur magnifique.

Ce Tigre n’existe qu’en captivité car il lui serait impossible pour lui de chasser dans la nature à cause de sa couleur trop voyante. On doit son existence à une reproduction génétique organisée par l’Homme. À la base, il n’y avait qu’un seul tigre blanc. Mais les propriétaires du zoo l’ont fait se reproduire jusqu’à en obtenir un deuxième. Suite à cela, les 2 félins se sont reproduits, créant ainsi la lignée des Tigres blancs.

Cependant, ce jeu des reproductions créé un véritable problème d’appauvrissement génétique. Le fait qu’on ait fait se reproduire un Tigre blanc mâle avec sa fille fait que la totalité des Tigres blancs sont des consanguins. C’est ce qui explique la naissance de certains de ces félins avec des malformations.

Le Tigre Doré

Tigre doré

Connu pour sa couleur beige crème se fondant presque au blanc de son torse, le Tigre Doré est un animal très apprécié pour sa beauté. Mais il ne constitue pas une espèce à part entière en soi, car c’est en réalité un Tigre du Bengale. Il doit la couleur de son pelage à une anomalie génétique, tout comme le Tigre Blanc.

Les légendes racontent que ce Tigre est le résultat d’un croisement naturel entre le Tigre du Bengale et celui de Sibérie. En réalité, celui-ci est né d’un croisement entre un Tigre blanc et un Tigre du Bengale.

Les points faibles du Grand félin

1) Ses faiblesses naturelles

faiblesses du tigre

Comme le monde est bien fait, les capacités du Tigre connaissent certaines limites. La nature n’aurait pas permis au grand félin d’être un redoutable prédateur sans lui accorder quelques défauts.

Tout d’abord, pour conserver l’équilibre de certaines espèces vivantes, on a constaté que le Tigre était incapable de chasser sur certains terrains. Il a d’énormes difficultés à se déplacer sur des sols épineux ou pierreux. Ce qui explique que certains scientifiques entourent leurs cachettes de pics pour repousser le Tigre. Ses coussinets sont très sensibles et ne sont pas habitués aux sols durs et coupants comme le béton par exemple. C’est pourquoi de nombreux gardes de zoo ont constaté des saignements en provenance des pattes du Tigre après l’avoir transféré d’un enclos à l’autre.

En plus de cette faiblesse, le Tigre possède un odorat plus que moyen l’empêchant de suivre une proie à l’odeur. Comme dit dans un point précédent, son odorat a plus une fonction sociale, qu’une fonction de chasse. Son énorme puissance peut aussi constituer une véritable faiblesse. Le Tigre ne peut bondir qu’une ou deux fois avant de totalement s’épuiser. Il ne peut donc pas se permettre de rater sa cible car son endurance est très limitée. De plus, il ne peut poursuivre sa cible que sur quelques centaines de mètres avant de totalement s’essouffler. Sachant que les ongulés qu’il chasse sont plus rapides et endurants, il a tout intérêt à être redoutablement efficace quand il bondit !

Les animaux de la jungle, tels que les oiseaux et les singes, constituent une véritable gêne dans la traque du Tigre. Ces derniers trahissent très souvent la présence du grand félin par des cris d’alertes. Ce n’est pas pour rien qu’on dit : « un tigre qui se balade et c’est toute la jungle qui tremble ».

Sa dernière faiblesse réside surtout dans son mode de chasse. Comme vous le savez, le Tigre œuvre seul dans sa quête de gibier. Mais cette manière de traquer devient problématique le jour où le tigre se blesse. Contrairement aux lions qui chassent en meute et peuvent donc nourrir les plus faibles de la bande. Le roi de la jungle, lui, doit toujours chasser peu importe son état de santé. Si il ne le fait pas, personne ne viendra le nourrir et il mourra de faim. Si un Tigre n’est plus en état de combattre, c’est qu’il ne lui reste plus longtemps à vivre…

2) La stupidité de l’Homme

Tigre mort

Malgré les défauts que le grand félin possède, il y en a un qui surpasse tous les autres : la stupidité de l’homme. C’est assez ironique que quelque chose qui ne le concerne même pas puisse être un défaut. Mais c’est bien réel, depuis plus d’un siècle l’Homme n’a de cesse de lui faire vivre un cauchemar.

Les 3 sous-espèces disparues témoignent de l’extinction de masse qui a d’ores et déjà commencée. Dans les années 1990, on comptait environ 6000 Tigres du Bengale sauvages, aujourd’hui on en compte seulement 2500. D’une manière générale, il y a 30 ans de cela on comptait 9000 Tigres à l’état sauvage sur terre. En 2020, il en reste seulement 3800.

Il devient de plus en plus urgent de protéger cette espèce des actions malveillantes de l’Homme. Car à ce rythme là, on se dirige tout droit vers l'extinction du plus grand prédateur à l’état sauvage de cette terre. Et pour être honnête avec vous, le Tigre est un animal qui doit vivre en liberté et non dans un zoo. Sa beauté et sa puissance ne peuvent pas être contenues en cage par l’Homme, c’est aller contre la nature que de faire cela.

Les raisons de l’extinction du Tigre sont nombreuses, mais il y en 2 majeures. Tout d’abord le braconnage, principalement pour sa peau et ses organes utilisés dans la médecine traditionnelle chinoise. A cause de cette pratique, le Tigre a failli totalement disparaître au début des années 1970. Bien heureusement, aujourd’hui les autorités des pays concernés punissent de plus en plus sévèrement ce genre de comportement.

Alors que le braconnage recule, la destruction de l’habitat du félidé avance. Le Roi de la jungle observe une grosse déforestation de son milieu naturel. L’implantation de grandes firmes multinationales à côté de son territoire entraîne logiquement une baisse des proies à chasser. Ces grosses entreprises tuent le Tigre indirectement en réduisant drastiquement le cœur de son alimentation. Car les ongulés ayant besoin des forêts pour se nourrir fuient le territoire du Tigre.

Je conclurai donc cet article en vous expliquant qu’il est nécessaire qu’une prise de conscience collective ait lieu. Le Tigre fait partie de notre histoire et du patrimoine terrestre, sa disparition serait un véritable drame pour l’humanité. Au delà d’être une chose tragique, cela témoignerait une nouvelle fois de l’avidité de l’homme qui ne voit que le profit là où il devrait plutôt voir la beauté de la nature.

« Le monde contient bien assez pour les besoins de chacun, mais pas assez pour la cupidité de tous »

Gandhi

Faites honneur à la puissance du grand félin avec style, grâce à nos bagues tête de Tigre⤵️

Bagues tête de tigre


Laissez un commentaire

ARTICLES RÉCENTS

Signification des Tatouages Tigre

Signification des Tatouages Tigre

Se faire tatouer est un acte symbolique qui regorge de significations en tout genre. Le Tigre est une grande figure d...
VOIR PLUS
Le Rugissement du Tigre

Le Rugissement du Tigre

Quand on évoque le Tigre, on ne peut s’empêcher de penser instantanément à son cri surpuissant. Son rugissement est l...
VOIR PLUS
Le Tigre Trisomique

Le Tigre Trisomique

Tout comme les Hommes, les Tigres sont sujets à toutes sortes de malformations génétiques. Dans le meilleur des cas, ...
VOIR PLUS