Le Tigre Japonais

Le Tigre Japonais

Le Japon est une terre d’accueil fantastique sur laquelle de nombreux animaux y résident pleinement. Cependant, il se trouve que le plus majestueux d’entre-eux n’y a jamais évolué ! En effet, le Tigre n’a jamais existé à l’état sauvage sur le territoire Japonais. Bien qu’il ne se trouve pas sur ces terres, il occupe néanmoins une place importante dans la culture Japonaise. C’est pourquoi aujourd’hui il est l’un des 12 animaux du zodiaque Japonais.

Jusqu'en 1872, date à laquelle ils sont passés au calendrier occidental, les Japonais célébraient également le Nouvel An le même jour que les Chinois, qui tombe généralement début février. Et tout comme les Chinois le font toujours, ils saluaient le Nouvel An au coucher du soleil plutôt qu’à minuit.

En revanche, le zodiaque Japonais n’est pas entièrement identique au zodiaque Chinois. On constate par exemple que le cochon a été remplacé par le sanglier. Ce qui n'est pas surprenant puisque le cochon domestique n'était pas très familier aux Japonais, alors que le sanglier était commun dans tous les foyers et respecté pour son courage et sa force.

Ce qui est intéressant, cependant, c'est que les Japonais n'ont substitué aucun autre animal au Tigre, qui vivait dans les régions sauvages de Corée et de Chine, mais n'a jamais été présent au Japon ! Beaucoup d’entre-eux ne sont pas conscients des racines chinoises de leur animal le plus emblématique: le Tigre ! Certains Japonais ignorent même l’absence du grand félin sur leur propre territoire.

Si les populations du Japon ne sont même pas au courant de l’absence du Tigre au sein même de leur pays, c’est que ce sujet reste encore très méconnu du grand public. C’est pourquoi L’Empire du Tigre va vous donner toutes les informations et anecdotes à savoir sur le Tigre Japonais. Même si la bête existe seulement dans l’imaginaire collectif, cela ne lui retire en aucun cas l’aura mystérieuse qui plane autour d’elle !

L’histoire du Tigre Japonais

1) Le Tigre au Japon

Tigres dans les montagnes Japonaises

Bien qu'il n'ait jamais vécu à l'état sauvage dans l'archipel Japonais, les citoyens connaissent depuis longtemps le Tigre. Ce dernier est vénéré tout comme il est redouté partout sur l’île grâce aux images, aux histoires, mais surtout grâce aux peaux apportées par les commerçants et les soldats. Il est important de savoir que le mot japonais pour Tigre « tora » est un dérivé du mot « taira » originaire de Chine méridionale.

La première apparition du Tigre dans les textes japonais se trouve dans le Nihon Shoki en l’an 720. On y trouve le récit de Kashiwade no Omihasui, qui, durant la 6e année du règne de l'empereur Kinmei en 545 après J.-C, fut envoyé au royaume de Kudara, dans la péninsule Coréenne. Son rôle était de représenter le Japon en tant qu'ambassadeur, c’est pourquoi il emmena sa femme et son enfant avec lui. Lorsqu'ils sont arrivés sur les côtes de la péninsule, le soleil s'était couché et dans l'obscurité l'enfant a disparu, emporté par un Tigre. L'ambassadeur japonais a poursuivi l'animal, et l'a finalement tué avec son épée. Il a ensuite ramené la peau du félin avec lui au Japon.

Le Tigre apparaît également dans le plus ancien recueil de poèmes japonais, le Manyoshu (8e siècle), où un poète le décrit comme le Dieu Coréen tout puissant. Cela témoigne du sentiment d’un profond respect, d’une admiration, mais aussi d’une grande peur envers le Tigre. Ces pensées qui entouraient le grand félin ont été transportées depuis le continent jusqu’au Japon.

Ainsi, bien qu’il soit totalement absent de la faune Japonaise, le Tigre est devenu une créature à craindre et redoutée par les Japonais. Cet animal occupe une place centrale dans de nombreuses vieilles histoires japonaises pour enfants. L'une d'entre elles, encore couramment racontée aujourd'hui, a introduit la célèbre phrase : « Un toit fébrile est plus dangereux qu’un Tigre ou bien qu’un Loup, et montre que les Tigres ne représente qu’une frayeur parmi tant d’autres ! ».

2) Les raisons de la popularité du fauve

Dessin Tigre qui se repose

La première trace enregistrée d’un Tigre vivant et captif amené au Japon remonte aux années 840 après J.-C., sous le règne de l'empereur Uta. Ce grand fauve a été peint par l'artiste Kose no Kaneoka. Malheureusement pour l’animal, il ne vécut pas longtemps et fut abattu pour des raisons non spécifiées dans les écrits anciens.

C'est à cette même époque que la médecine à base d'os de Tigres tout droit importée de Chine, aurait permis de guérir l'empereur d'une grave infection. Cet événement est encore commémoré chaque année en novembre à Osaka lors du festival Shinno, au cours duquel des Tigres en papier mâché sont distribués gratuitement dans l'espoir de repousser la maladie. Malheureusement, cette croyance dans les propriétés médicinales des parties du corps du Tigre existe encore dans certains milieux. Cela continue d’alimenter le braconnage, ainsi que le commerce autour de cette espèce protégée, ce qui menace encore plus le Tigre de totalement disparaître de la terre.

Pendant la période des guerres civiles au Japon (du milieu du XVe au début du XVIIe siècle), il y a eu une abondance de peaux de Tigres importées de Chine. Lorsque les armées japonaises ont envahi la péninsule Coréenne en 1592, outre toutes les atrocités commises contre les populations locales, beaucoup de temps et d'énergie ont été consacrés à la capture et à l'abattage massif de Tigres. Le général des armées ramena un Tigre vivant au Japon pour l'exposer à l'empereur et aux autres généraux.

Selon les écrits, ce Tigre était gardé en captivité dans le château d'Osaka et nourri avec des chiens vivants. Le fauve rayé avait besoin de tellement de chiens que ceux-ci étaient fournis directement par les villageois aux chefs locaux. La fin du Tigre est plus tragique car il serait mort d’une maladie après avoir tué un des chiens. En enquêtant sur l'incident, les généraux se sont aperçus que le chien avait été volontairement empoisonné par un villageois dans le but de tuer le Tigre. Ce dernier voulait protéger son chien car le Tigre décimait les populations d’animaux domestiques de l’ensemble des habitants d’Osaka.

L’histoire du Tigre du château d'Osaka et le festival célébrant les vertus médicinales du félin sont 2 des raisons pour lesquelles l'équipe de baseball d'Osaka s'appelle les Tigres ! Ces 2 événements ont, par la même occasion, énormément contribué à la popularité grandissante du Tigre au Japon.

3) La réputation du Tigre Japonais aujourd'hui

Peinture frères Tigres

Pendant la période Edo ( 1600-1868), les Tigres empaillés étaient couramment exposés sur la place publique. Mais alors que les citoyens se familiarisaient de plus en plus avec l'apparence grandiose des Tigres. Le sentiment de crainte et d'émerveillement qui avait été si longtemps associé à l'animal était de moins en moins présent. Pour les Japonais, le Tigre était simplement devenu quelque chose de « cool » qui avait perdu de sa splendeur. Cependant, il continuait à représenter un symbole de bravoure et les statues de Tigres étaient censées provoquer la bonne fortune.

Le Tigre étant considéré comme particulièrement protecteur avec ses petits, les porte-bonheur Tigre étaient utilisés pour assurer la santé et la sécurité des enfants. On dit aussi que le fauve peut parcourir jusqu’à 4000km avant de revenir chez lui. C'est pourquoi il est devenu un symbole important pour les soldats partant à la guerre. L’image du Tigre est également utilisée au Japon pour éloigner le mal et les mauvaises énergies. Au temple Kurama de Kyoto, des Tigres et des Lions sont chargés de la protection de l’endroit sacré !

Aujourd’hui, le Tigre a une réputation bien éloignée de son image d’il y a plusieurs siècles. Ce gros chat est devenu un véritable porte-bohneur dans l’esprit des Japonais. Pour ces derniers, il est le protecteur ultime de la nation, celui qui ne cédera et ne reculera devant rien !

Le Grand félin dans l’art Nippon

2 Tigres à l'attaque

Presque tous les artistes ont pour dicton :"Dessine ce que tu vois". Pourtant, de nombreux créateurs en herbe ont décidé de suivre une philosophie opposée en dessinant ce qu’ils ne voyaient pas. C’est le cas de l'illustre Albrecht Dürer, qui était un dessinateur mais aussi un sculpteur de génie du début de la Renaissance. Son œuvre la plus célèbre est un croquis d’un grand Rhinocéros extrêmement réaliste. L’artiste dépeint la bête africaine et son armure plissée avec une précision étonnante, en sachant qu’il s’était appuyé uniquement sur des récits et des témoignages pour représenter le Rhinocéros.

Les rhinocéros ne sont pas originaires d'Europe, au même titre que les Tigres ne sont pas originaires du Japon. Les grands félins les plus proches rôdent dans les forêts sibériennes Russes, dans le nord-est de la Chine et en Corée. Mais curieusement, ces grands carnivores se faufilent depuis des siècles dans les peintures et les rouleaux de soie traditionnels Japonais.

La plupart des peintres et dessinateurs semblent s’être basés sur des peaux importées pour représenter ces redoutables prédateurs. De nombreux artistes dessinaient également des léopards en croyant à tort qu'il s'agissait de Tigres femelles. Pensant que les taches du léopard étaient propres à la Tigresse, alors qu’ils croyaient que les rayures du Tigre ne se trouvaient que chez le mâle.

En y regardant de plus près, il n’est pas improbable que certains artistes aient utilisé des chats domestiques comme modèle. Ce qui expliquerait pourquoi un bon nombre de vieilles représentations Japonaises montrent le Tigre avec une pupille en forme de fente verticale. Alors que cette caractéristique n’est pas présente chez le Tigre, en revanche elle est bien présente et facilement observable chez le chat.

Faites entrez l'ambiance dépaysante du Japon chez vous avec nos Tableaux Tigre⤵️

Tableau Tigre

Pour représenter au mieux le grand Tigre, les dessinateurs se sont inspirés du taoïsme, une philosophie mystique issue de l'étude de la nature. Dans le taoïsme libre, les philosophes voyaient l'univers comme un tout s’équilibrant entre le Yin et le Yang : le yang, actif et masculin, prend la forme d'un Dragon mythologique ; le yin, passif et féminin, est associé à la force tranquille du Tigre. Une statuette bouddha peut vous permettre de trouver rapidement cet équilibre.

Le bouddhisme zen japonais partage certaines croyances avec le taoïsme chinois. Au Japon, des artistes ont représenté des Dragons et des Tigres jumeaux sur les portes des temples bouddhistes. De cette manière, pour les bouddhistes le Tigre est devenu le compagnon des hommes sages. Un Tigre se toilette avec la discipline des moines, sa sieste est une médiation intense qui l’élève spirituellement.

Les mythes et légendes du Fauve

1) Byakko : le plus vieux Tigre

Tigre Blanc sacré

Le Byakko n'est pas n'importe quel animal, c'est le Tigre Céleste de l'Ouest, un être surnaturel qui habite dans les cieux. Son nom signifie Tigre Blanc en Japonais et il porte sur le front le caractère 王 (qui signifie roi), témoignant de son statut de Roi des bêtes sauvages. Son apparence est similaire à celle des rares Tigres du Bengale à la fourrure blanche (causée par un manque de phéomélanine dans l’organisme).

Le Byakko fait également partie du système des constellations chinoises. En tant que tel, le Tigre blanc est un être céleste, il est le gardien d’une série de constellations stellaires qui occupent le quart ouest du ciel. Son rôle est d’assurer l’équilibre au sein des forces naturelles avec la sagesse et la pureté qui lui sont propres.

2) Les Origines du Tigre Royal

Tigre blanc et arbre cerisier

Comme le kitsune, un renard normal qui devient un yokai, un Tigre ordinaire devient un Byakko après avoir vécu pendant 500 ans. Une fois qu'il atteint cet âge, sa queue devient blanche et il devient un yokai, c’est à dire un esprit surnaturel. En tant que yokai, il a la capacité de contrôler le vent et de régner sur les autres bêtes. Cependant, dans la mythologie Nippon le Byakko n'apparaît que lorsque l'empereur au pouvoir est exceptionnellement vertueux ou que le monde est en paix.

Le Byakko est l'un des 4 symboles du mysticisme chinois, soit les 4 créatures mythologiques qui constituent les quatre directions cardinales (le Tigre blanc de l'Ouest, le Dragon azur de l'Est, l'oiseau rouge du Sud et la Tortue noire du Nord).

Ces 4 animaux mythiques sont aussi largement représentés à travers des Tatouages Tigre aux motifs originaux. Comme le célèbre tatouage Tigre et Dragon si présent en occident de nos jours.

Tatouage Tigre

Le premier enregistrement du Byakko au Japon se trouve dans la tombe de Takamatsuzuka. Cette tombe circulaire située dans le village d'Asuka date d'entre le 7eme et le 8eme siècle de notre ère. Sur les murs de ce tombeau se trouvent des peintures murales des quatre yokai. Selon le taoïsme, le Tigre blanc, comme les quatre autres bêtes, a aussi une identité humaine. Le nom humain du Tigre blanc est Jian Bing.

Le Tigre blanc représente la couleur blanche, le métal, l’automne, mais aussi la royauté Asiatique. Dans le pays du soleil levant, il aurait la capacité et la force suffisante pour éloigner les mauvais esprits. Cependant, son pouvoir ne serait effectif seulement quand des statuettes se trouvent au cœur de la maison.

3) Les symboles restants de ce félin blanc

Démon Japonais Tigre

Les Yokai étaient autrefois représentés pour décorer les villes, les châteaux et les édifices religieux avec un style Japonais traditionnel. Les cités avaient quatre quadrants, un pour chaque direction cardinale, et donc un pour chacun des 4 animaux légendaires. Aujourd'hui encore, vous pouvez voir des traces de leurs influences passées.

Par exemple, à Tokyo, le quartier de Toranomon (qui se traduit par "Porte du Tigre") est nommé ainsi en référence au Byakko. Bien que la porte qui fait face à l'ouest n'existe plus, son nom est toujours bien présent, une statue de ce Tigre Blanc se trouve également quelques mètres plus loin.

L'architecte Itō Chūta a intégré ces quatre symboles dans la conception du sanctuaire Heian, relativement récent, à Kyoto. La tour occidentale au bout de la salle principale porte le nom Byakkorō, ou "White Tiger Tower". Des statues du Tigre Blanc légendaire habitent les jardins du célèbre sanctuaire. En outre, les lanternes situées à l'avant-toit de l’édifice sont ornées de petites représentations des quatre symboles mystiques.

En résumé

Tigre un soir de pleine lune

Au pays du soleil et des cerisiers, le fauve rayé occupe une place importante dans l’estime des citoyens, c’est pour cela que le Tigre Japonais est si populaire. Les artistes adorent aussi l’animal pour son physique et sa démarche si impressionnante. Les significations qui entourent ce carnassier varies en fonction des époques. Symbole de punition et de peur dans l’ancien temps, il est aujourd’hui associé au calme et la vertu méditative.

Nombreuses sont les personnes qui n’hésitent pas à se faire tatouer un Tigre ou bien à se procurer un bijou à son image pour que sa sérénité découle sur eux. Il reste tout de même important de préciser que même si le Tigre n’a jamais résidé au Japon, il reste toutefois une espèce fragile. Les croyances dans la médecine traditionnelle font que ce dernier est chassé pour être utilisé comme remède auprès des superstitieux.

Ainsi, il n’est pas rare de voir certaines personnes payer le prix fort pour se procurer ne serait-ce qu’une patte de Tigre. Ce comportement est extrêmement nocif pour la stabilité de l’espèce car il stimule le commerce illégal et entraîne des massacres animaliers. Il est donc important de se rappeler que le Tigre reste un animal sauvage surpuissant, que nous nous devons de respecter.

Respectons-le alors de la plus belle des manières, c’est à dire sans lui causer de mal direct ou indirect. C’est le seul moyen pour protéger les sous-espèces du Tigre d’une extinction qui plane au dessus d’eux depuis plus de 30 ans.

« La protection de l’animal, c’est au fond le même combat que la protection de l’Homme. »

Marguerite Yourcenar


Laissez un commentaire

ARTICLES RÉCENTS

Où vit le Tigre ?

Où vit le Tigre ?

De nos jours, le Tigre est devenu un véritable symbole de la toute puissance naturelle. Mais aussi mystérieux que cel...
VOIR PLUS
Le Tigre de Chine Méridionale

Le Tigre de Chine Méridionale

Saviez-vous que le Tigre de Chine Méridionale est l’une des espèces animales les plus en danger d’extinction ? En eff...
VOIR PLUS
Le Tigre de Sibérie

Le Tigre de Sibérie

Le Tigre de Sibérie est l'une des sous-espèces du Tigre vivant en Asie orientale. Elle appartient aux 6 sous-espèces ...
VOIR PLUS